Retirer fond

ING en Belgique – 1er semestre 2009

Bruxelles - 13 août 2009

  • Résultat largement positif à 731 millions d’euros avant impôts, en progression solide dans tous les métiers
  • Forte augmentation du volume des dépôts (+ 11% sur un an), des crédits hypothécaires (+8% sur un an) et des crédits aux sociétés de taille moyenne (+15% sur un an)
  • Le nouveau modèle de distribution de la banque de détail est reconnu par les clients et prouve son efficacité
  • La banque commerciale renforce sa présence : support permanent aux entreprises et à l’économie belge
  • Engagement de 430 nouveaux collaborateurs depuis le 1er janvier 2009
  • Ratio de solvabilité Core Tier 1 de 14,5% largement supérieur au minimum requis

ING en Belgique


Le bénéfice avant impôts d’ING en Belgique est largement positif et s’établit à 731 millions d’euros, en progression de 18% par rapport au 1er semestre 2008. Après impôts et frais exceptionnels, le bénéfice d’ING en Belgique atteint 532 millions d’euros (+14% par rapport au 1er semestre 2008). Ces frais exceptionnels s’élèvent à 29 millions d’euros après impôts et consistent en provisions pour prépensions et dépenses additionnelles dans le cadre de notre programme de transformation.
Ces excellents résultats sont notamment le fruit de stratégies commerciales fortes et cohérentes dans chacune de nos lignes d’activités, d’une gestion efficace des coûts et d’une approche proactive et disciplinée de la gestion des risques. Ils se reflètent également dans un bilan comptable solide affichant un confortable surplus de liquidités et des ratios de solvabilité (Core Tier 1 à 14,5%) nettement supérieurs au minimum requis.
Par ailleurs, au cours des 12 derniers mois, l’encours des fonds reçus en dépôts a augmenté de 11% (+7,7 milliards) pour atteindre 75,2 milliards d’euros. En ce qui concerne les crédits, le volume des prêts hypothécaires a augmenté de 8%, les prêts aux sociétés de taille moyenne de 15%, partiellement compensés par la réduction des prêts aux sociétés étrangères et les financements structurés. L’encours crédits s’établit aujourd’hui à 57,4 milliards d’euros.

 


Banque de Détail

Les excellents résultats de la Banque de détail sont liés à la performance commerciale et à l’engagement fort des milliers de personnes actives dans ce secteur au sein d’ING Belgique. Chacun à son niveau participe ainsi à l’application d’une stratégie commerciale forte et cohérente.

Dans ce contexte-là, en banque de détail traditionnelle, le programme de transformation de notre modèle de distribution se poursuit selon le planning prévu. Ainsi au 30 juin dernier plus de 340.000 produits ont déjà été vendus en ligne depuis le lancement de ce programme il y a 2 ans. Plus de 110.000 comptes ING Lion Account et plus de 144.000 comptes ING Lion Deposit ont été ouverts, et plus de 89.000 polices d’assurance ING Auto.be ont été souscrites. Ceci tout en gardant comme préoccupation principale les besoins de nos clients. Ces produits et cette nouvelle approche commerciale ont notamment permis une croissance au cours des 12 derniers mois de 20% pour les comptes d’épargne et de dépôt (+5,3 milliards d’euros) et de 8% pour les prêts hypothécaires (+1,7 milliard d’euros).

En banque privée, la Belgique a élargi sa gamme de produits pour mieux adapter son offre aux besoins de ses clients. Elle a également intensifié ses interactions avec les différentes équipes commerciales des autres segments d’activités (réseau d’agences, MidCorp, PME, professionnels, corporate finance, …). Autant d’éléments qui lui ont permis de s’assurer des entrées nettes d’actifs malgré un environnement économique morose, ainsi qu’une amélioration de ses résultats. Le Luxembourg et la Suisse ont, pour leur part, encore subi les effets de la crise et vu le total de leurs actifs sous gestion diminuer légèrement.

Le segment d’activité MidCorp, qui s’adresse aux sociétés de taille moyenne et aux institutionnels, a vu ses revenus croître de 31% à 308 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2008, grâce à une progression de 29% des fonds reçus en dépôt et de 15% du volume des crédits.

Ces éléments positifs ont permis une croissance des revenus de 19% par rapport au 1er semestre 2008. Une tendance qui s’est vue renforcée par une gestion efficace des coûts (en recul de 4% par rapport au même semestre de l’année précédente). Les provisions pour risques-crédits ont quant à elles fortement augmenté comme on pouvait s’y attendre dans le contexte économique actuel, mais elles restent dans les limites anticipées. Leurs évolution est suivie de près et de manière proactive par le département gestion des risques.

La conjugaison de ces effets positifs s’est traduite par un bénéfice avant impôts de 333 millions d’euros, en progression de 46% par rapport à l’année dernière.

 

Banque commerciale

Depuis le 1er janvier 2009, les activités de banque commerciale en France, en Italie, au Portugal, en Espagne et en Suisse sont regroupées en une région spécifique, donnant ainsi une plus grande cohésion à la région Belgique-Luxembourg (BeLux) dont les différentes entités sont des banques universelles offrant toute la gamme des services bancaires sur leurs marchés respectifs. L’activité de banque privée en Suisse a également été rattachée à la région BeLux par souci de cohérence. Les résultats de la banque commerciale sont donc commentés ci-dessous en 2 fois : Belgique-Luxembourg dans un premier temps, les autres pays de la région Europe du Sud-Ouest brièvement ensuite.

Dans la région BeLux, toutes les lignes de produits de la banque commerciale ont enregistré de bons résultats. En particulier, les activités de banque traditionnelle ont enregistré une progression de 51% à 144 millions d’euros, générée principalement par l’activité « Paiements & Gestion de Trésorerie » (« Payments & Cash Management »), confirmant ainsi la position d’ING parmi les principaux fournisseurs de solutions de paiement sur le marché européen. Les revenus de l’activité Produits Financiers, qui atteignent 305 millions d’euros, restent excellents. Les revenus des activités Leasing & Affacturage ainsi que Financements Structurés se maintiennent globalement malgré les incertitudes liées au contexte économique.

Par ailleurs, une gestion efficace des dépenses opérationnelles a permis une réduction de celles-ci de 3% par rapport au premier semestre 2008. Les provisions pour risques-crédits restent faibles et sont surtout marquées par une reprise de provisions de 14 millions d’euros au 1er trimestre.

Ces différents éléments ont permis une progression de +11% du bénéfice avant impôts pour le porter à 307 millions d’euros pour le 1er semestre 2009.

Dans les autres pays de la région d’Europe du Sud-Ouest, les résultats ont été globalement stables comparativement au premier semestre 2008, le bénéfice avant impôts reculant de 3% à 69 millions d’euros.

Assurances

En assurances, le montant des primes encaissées en Vie a baissé de 18% par rapport au premier semestre 2008, principalement des suites de la crise économique. Ce montant est cependant en nette progression par rapport au 2e semestre 2008. Les primes IARD (dommage) ainsi que les autres revenus sont quant à eux restés stables. Les dépenses opérationnelles ainsi que le nombre d’Equivalents Temps Plein (ETP) ont augmenté suite à l’intégration des activités ING Investment Management (IIM). Malgré la réduction des charges techniques, le résultat avant impôts s’établit a 22 millions d’euros, en recul de 48% par rapport au 1er semestre 2008, principalement en raison de la baisse des revenus d’investissement.

ING Auto.be, de son côté, continue à se révéler un produit plébiscité par les clients avec plus de 89.000 polices ING Auto.be vendues à ce jour.


Bilan social

Par rapport à juin 2008, l’effectif total (en équivalents temps plein) de toutes les entités de la zone géographique est passé de 12.985 à 13.042 (+0,4%).

En outre, ING demeure un employeur important en Belgique et 430 personnes ont été engagées depuis le 1er janvier 2009. D’ici à la fin de l’année, ce nombre devrait être porté à 600, principalement dans les équipes IT et commerciales.

Sur le plan sociétal, ING en Belgique reste également très active à travers son soutien à l’organisation d’expositions culturelles, sa participation à ArtBrussels, son fonds de mécénat en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin ou le support direct à des initiatives individuelles de ses employés.

Profil

Le groupe ING, avec ses 114.000 collaborateurs, sert 85 millions de clients dans plus de 40 pays en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique Latine, en Asie et en Australie. Ceci en fait la 8e plus grande société au niveau mondial, toutes industries confondues, d’après le magazine Fortune Global 500 et la seule institution financière dans le top 10¹. En mars 2009, le groupe ING obtenait également la 6e place dans le classement des institutions financières les plus admirées².

Les entités belges et d’Europe du Sud-Ouest, rassemblées autour d’ING Belgique, offrent ensemble avec ING Direct et ING Real Estate toute la gamme des activités financières, de la banque aux assurances et au leasing, tant à des particuliers et des PME qu’à des sociétés multinationales ou des clients institutionnels, en utilisant tous les canaux de distribution disponibles, des agences bancaires aux centres d’appel et à l’internet. Depuis le 1er janvier 2009, les activités de banque commerciale en France, en Italie, au Portugal, en Espagne et en Suisse sont regroupées en une région spécifique, donnant ainsi une plus grande cohésion à la région Belgique-Luxembourg (BeLux) dont les différentes entités sont des banques universelles offrant toute la gamme des services bancaires sur leurs marchés respectifs ; l’activité de banque privée en Suisse a également été rattachée à la région BeLux par souci de cohérence.

Activités du groupe ING en Belgique / Europe du Sud-Ouest

____________________

Pour de plus amples renseignements :
ING Belgique - Service de presse : 02/547.26.37 - pressoffice@ing.be - www.ing.be

1 Classement Fortune Global 500 World largest companies, juillet 2009.
2 Classement Fortune World Most Admired companies, catégorie MegaBanks, mars 2009.

Follow ING on