Retirer fond

ING Belgique – Résultats du 1er semestre 2011

Bruxelles, le 5 août 2011

526 millions d’euros de bénéfice
avant impôts et hors éléments exceptionnels

Une excellente performance commerciale
dans toutes les lignes d’activités

  • Croissance solide des crédits (+ 11 %) ainsi que de l’épargne réglementée (+ 14 %) par rapport à juin 2010, supérieure à la croissance du marché.
  • Leadership confirmé dans le segment des clients Corporate, reconnu dans plusieurs classements de 1er ordre (par ex. 1er conseiller en fusions et acquisitions dans le Benelux en volume)
  • Lancement réussi de la campagne internationale pour les clients Corporate.
  • Impact limité du plan d’urgence de l’Union Européenne pour la Grèce (-16 millions d’euros)
  • Poursuite de la stratégie Banque Universelle Directe (1er app mobile bancaire pour iPhone en Belgique, nouveau site internet ING.be, nouveaux produits en ligne, …)
  • La Belgique reste une région clé pour ING Bank (16 % des revenus totaux d’ING Bank)


ING en Belgique¹

Grâce à d’excellentes performances commerciales dans toutes ses lignes d’activités, ING en Belgique a généré un bénéfice avant impôts et hors éléments exceptionnels de 526 millions d’euros au premier semestre 2011, soit une diminution de 20 %, par rapport au premier semestre 2010. Celle-ci est essentiellement le résultat de revenus en baisse suite à la réduction du profil de risque dans les marchés financiers ainsi qu’à l’impact du plan d’urgence de l’Union Européenne pour la Grèce (-16 millions d’euros). Les revenus des activités commerciales restent excellents. Les coûts sont impactés par l’augmentation de la garantie des dépôts (18 millions d’euros de coûts supplémentaires) et par des investissements plus importants dans les programmes stratégiques.
La diminution des provisions pour risques-crédits reflète la gestion proactive des risques et le rétablissement de l’économie.
La position de liquidité reste très saine avec un ratio prêts/dépôts de 78 %. Les ratios de solvabilité sont toujours nettement supérieurs au minimum légal requis (Tier 1 ratio d’ING Belgique SA
à 15,8 %).

En Banque de Détail, les revenus totaux du premier semestre 2011 sont stables comparés à 2010. Cependant la contribution additionnelle au programme gouvernemental de garantie des dépôts et l’augmentation des dépenses liées aux programmes stratégiques d’investissements ont conduit à une diminution de 18 % du bénéfice avant impôts et hors éléments exceptionnels, à 258 millions d’euros. Néanmoins, le momentum commercial reste fort. La croissance des activités de crédits et d’épargne a compensé la diminution de l’activité en produits d’investissement. ING Belgique a surpassé la croissance du marché en volume tant dans les produits de dépôts réglementés
(+ 14 % d’une année sur l’autre) que dans les crédits hypothécaires (+ 13 % d’une année sur l’autre).
ING a lancé également la 1ère app mobile bancaire belge sur iPhone (appelée MyING.be, évaluée 4+ étoiles dans l’App store), renouvelé son site internet ING.be et commercialisé de nouveaux produits en ligne (ING Lion Assistance, ING Lion Travel Stop).

En Banque Privée2, les résultats ont diminué modérément suite à l’incertitude des marchés financiers. Le volume des actifs sous gestion a cependant augmenté grâce aux entrées nettes d’actifs des clients. Les services aux clients ont été étendus, en particulier avec le lancement de l’Investment Office, destiné à la définition des stratégies d’investissements pour les différents segments de clients de la banque. De plus, une nouvelle édition (2011-2012) de l’académie des successeurs a été lancée.

Durant le premier semestre 2011, le Groupe Record2 a poursuivi sa croissance tant dans les dépôts (+5,3%) que dans les crédits (+8,6%). Plus spécifiquement, la banque a renforcé à la fois, la distribution des prêts à tempérament via de nouveaux accords de distribution et la collecte de dépôts à long terme (épargne) au moyen de campagnes marketing efficaces.

Dans le segment des Midcorps2 (entreprises de taille moyenne), le premier semestre 2011 a été à nouveau marqué par l’arrivée de nouveaux clients, une progression robuste tant des portefeuilles de dépôts que de celui des crédits, grâce, notamment, à la campagne « Automatic Credit Offer » pour les PME et grandes entreprises. La croissance du volume, compensant la diminution des marges a conduit à des revenus totaux stables. En même temps, ING est devenu leader du marché en leasing solaire. Les provisions pour risques crédits ont été réduites de moitié par rapport au premier semestre 2010 notamment grâce à une reprise de provisions durant le 1er trimestre.

En Banque Commerciale en Belgique et au Luxembourg, le portefeuille de crédits a augmenté de
15 % (+ 1,3 milliard d’euros), le portefeuille de dépôts a augmenté de 3% (+ 0,4 milliard d’euros) par rapport au 1er semestre 2010. ING a joué un rôle clé dans toutes les transactions corporate importantes sur la période concernée. La position de leader d’ING dans ce segment est reconnue dans plusieurs classements, incluant : n° 1 en tant que conseiller en Fusion et Acquisitions dans le Benelux en volume, n° 1 bookrunner en Debt Capital Market en Belgique en volume et Best Equity House du Benelux (Extel award 2011)3 . Le bénéfice avant impôts et hors éléments exceptionnels s’est établi à 158 millions d’euros, inférieur à l’excellent premier semestre 2010, suite à la diminution du profil de risque dans les marchés financiers.

Le bénéfice avant impôts et hors éléments exceptionnels des filiales étrangères4 d’ING Belgique SA a augmenté de 4 %, à 110 millions d’euros, par rapport à la même période en 2010, grâce à des performances commerciales solides, des risques crédits stables ainsi que des coûts maîtrisés et ce, malgré une situation économique difficile en Europe méridionale. Les activités de financement du commerce international en Suisse continuent à délivrer des résultats solides grâce à une augmentation du volume des affaires ainsi que du prix du pétrole et des matières premières. De leur côté, la France et l’Espagne ont constitué une part significative du résultat du réseau international d’ING en banque commerciale.


Résultats financiers en Belgique et au Luxembourg

Les revenus en Belgique et au Luxembourg s’élèvent à 1.365 millions d’euros, un montant inférieur de 6 % par rapport au record de 2010. Ceci est principalement lié à la diminution du profil de risque d’ING dans la division marchés financiers, à des exigences de liquidité strictes et à l’impact du plan d’urgence de l’UE pour la Grèce (-16 millions d’euros).

Les revenus d’intérêts sont restés stables à 887 millions d’euros, l’augmentation des volumes compensant la diminution de la marge. Les revenus de commissions ont diminué de 6 % à
223 millions d’euros.

Le volume des dépôts a augmenté de 4 % sur un an, en particulier sur les comptes d’épargne
(+ 13 %) et les dépôts à terme (+ 91 %). L’augmentation des dépôts à terme est partiellement liée à des transferts provenant de comptes courants.


Les actifs sous gestion ont augmenté de 14 % à 29,7 milliards d’euros.

L’encours crédits a augmenté de 11 % en 1 an, soit une augmentation nette de 7,1 milliards d’euros, grâce à un solide développement dans toutes les catégories de produits (crédits hypothécaires
+ 14 %, prêts à long terme + 11 % et prêts à court terme + 12 %). Cette croissance des prêts et des dépôts a conduit à un ratio prêts/dépôts de 78 %, par rapport à 73 % à fin juin 2010.



Les provisions pour risques crédits ont diminué de 18 % en 1 an en banque de détail. En banque commerciale, les dotations aux provisions ont fait place à des reprises de provisions. La combinaison de ces 2 effets a induit une diminution nette de la prise de provisions de 26 millions d’euros pour atteindre 63 millions d’euros (- 29 %).

Le ratio de pertes sur l’encours total de crédits (Loan Loss ratio) s’est amélioré et s’établit à
0,12 %, par rapport au pic de 0,19 % observé au 2e semestre 2009.


Les coûts ont augmenté de 9 % à 887 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2010.
Cette augmentation est principalement liée à la contribution additionnelle au programme gouvernemental de garantie des dépôts (+ 18 millions d’euros de coûts supplémentaires par rapport au premier semestre 2010), à l’inflation et aux investissements dans les programmes de transformation de la banque.

Bilan social
En comparaison à décembre 2010, l’effectif total (en équivalents temps plein (ETP)) en Belgique et au Luxembourg est resté stable à 11.189 ETP ; l’engagement de près de 600 personnes a en effet compensé les départs naturels.

Profil
ING est une institution financière globale, d’origine hollandaise, offrant des services en banque, investissements, assurance-vie et pensions, destinés à répondre aux besoins d’une large base de clientèle. Dans le futur, le groupe ING se concentrera sur sa position de banque internationale de détail, directe et de banque commerciale, tout en créant les bases optimales pour des activités d'assurances et de gestion d'actifs indépendantes.
ING est classé 15e dans le top 20 des institutions financières Européennes5. Par ailleurs, la présence du groupe ING dans les indices FTS4Good et Dow Jones Sustainable souligne son implication en faveur du développement durable.

Les entités belges et luxembourgeoises, rassemblées autour d’ING Belgique SA, offrent toute la gamme des activités financières, tant à des particuliers et des PME qu’à des sociétés multinationales ou des clients institutionnels, en utilisant tous les canaux de distribution disponibles, des agences bancaires aux centres d’appel et à l’internet.

___________________

1 La notion « ING en Belgique » regroupe les entités du groupe ING, actives en banque et en leasing en Belgique et au Luxembourg ainsi que les sièges en France, Espagne, Portugal et Suisse d’ING Belgique SA. Ces derniers sont compris dans la zone Continental Western Europe (CWE)
2 Résultat inclus dans les résultats Banque de Détail
3 Source : Thompson Reuters
4 En France, Espagne, Portugal et Suisse, actives uniquement en banque commerciale et incluses dans la zone Continental Western Europe (CWE)
5 MSCI Bloomberg, 31 mars 2011
__________________

Pour de plus amples renseignements :
La présentation
Service de presse ING Belgique, tél. + 32 2 547.26.37, pressoffice@ing.be, www.ing.be

Follow ING on